DSC00230

Bon alors il faut pas exagérer.
Entre se coincer les doigts dans une porte et aller dans les lieux les plus touristiques de Thailande du sud, même à Raileyet même à koh Phiphi, notre coeur ne balance pas.

Évidemment c'etait un super chouette de voyage comme on en souhaite à beaucoup de nos amis.

Et certes les endroits " insupportables " ne représentent que 4 jours sur 17.

Mais on a quand même trouve que dans cette Thailande des iles qui est une merveille à bien des titres, le gros problème , c'est nous.

Oui nous, les touristes. Et nous sommes partie intégrante de ce problème puisque nous aussi on y est allé. A notre échelle, nous l'avons donc nous aussi amplifie.

Pas besoin d'etre sorti de St Cyr pour comprendre que la saturation est atteinte dans certains coins, sans respect aucun pour les habitants ou l'environnement, et si on n'y met pas le Hola, c'est une Thaïlande complètement factice, et en quelques sorte reconstituée qu'auront le plaisir de fouler de leurs tongs, nos chers enfants.

De ce voyage, nous retiendrons le sentiment d'etre allé plus
en " Touristie " qu'en Thaïlande.
Comment vous dire...
Comme une impression un peu frustrante d'etre allé " pas au bon endroit ".
Et ce qu'on a apprit, c'est que des thaïlandais, ça peut drôlement faire la gueule, même au pays du sourire.
(Et comment leur en vouloir, moi à leur place j'aurais déjà commis des meurtres !)

Évidemment " la Touristie ", c'est pas le bagne.
C'est même l
'apothéose du voyage pour beaucoup.

Ce que nous aurions voulu nous, s'est nous rapprocher un peu plus de cette âme thaïlandaise et nous noyer dedans.

A Koh Lanta et Hat Noppharat Thara c'est encore possible mais pour combien de temps ?

Voila, nous y retournerons.
Et l'histoire d'amour, la vraie pourra enfin commencer...