Les restaus et les hotels que nous avons aime (ou moins aime) lors de notre voyage :

 Banghok :

" Rambuttri village " (dans les 2 ailes du bâtiment), Soi Rambuttri.
Étant donné l'avalanche de commentaires négatifs évoquant l'accueil et l'imcompétence du personnel, c'est à peine si on a osé entrer.
Et je crois qu'une fois de plus on a eu raison d'aller à contre courant.
Certes, le personnel est complètement est constamment débordé. Ce qui ne laisse pas de place aux ronds de jambes. C'est check in/check out, point barre.
Mais on doit avoir la berlue parce qu'aucune agressivité ne nous a frappé.
Par contre des groupes de jeunots crasseux, torses nu avec une bière à la main qui se pointaient au comptoir pour réclamer leur clé sans un mot et en claquant dans les doigts, on en a vu.
Il nous a parut très clair qu'ici on pratiquait l'accueil " Retour à l'envoyeur". En clair quand dans d'autres hôtels on accueille le dernier des pignoufs comme si c'était Toutankhamon en personne, ici quant on se comporte comme un con, on a droit à un accueil à la con.
Et donc on vous laissera poireauter une demie-heure avant de vous donner votre cle. Sans agressivite aucune, juste en vous ignorant.
Les chambres sont propres et tout à fait convenables, sans être luxueuses (mais à 15 E/N, on attend pas Versailles).
Et avoir 2 piscines à sa disposition, toutes mignonnes avec leurs sculptures d'elephant et une jolie vue sur les toits en prime, ça, c'est du luxe.
Évidemment on a entendu les jérémiades de certains grincheux. Mais comment les piscines n'ouvrent QUE de 9 h a 18 h ?
Alors il faudra un jour leur expliquer a ces casse-choses que l'état de propreté nécessaire à leurs ablutions implique un process de filtrage dans une piscine privée qui doit démarrer tôt dans la soirée.
Voudraient-ils qu'on envoie des thais s'en occuper à 3 h du matin, avec des lampes frontales tant qu'on y est ?
Et puis pour l'autre critique entendue une fois : au sujet du micro-cheveu loin là-bas à la surface, j'ai la solution : qu'on fasse raser tous les touristes. Et qu'on supprime dans certain cas (on peut rêver non ?) leur connerie au passage.

DSC01189

DSC01190


Koh Lanta, Klong Klong :


Le " Where else " 15 E/nuit.
Alors la, c'etait pas piqué des vers non plus, mais pour d'autres raisons.
Je ne doute pas que l'endroit soit un petit paradis pour une certaine catégorie de touristes.
Vous savez, ceux qui s'extasient devant une douche en forme de gargouille anorexique, un plafond qui menace de vous tomber sur le museau, un système électrique qui est soit en panne soit au bord du court circuit, et une armée, et je dis bien une armée, de crabes et d'insectes étonnants qui vous grimpe par grappe sur la moustiquaire (trouée) des la nuit tombée. Les planches pourries mal jointées qui vous servent de mur laissant entrer les bestioles par centaines. Oui oui, ils auront tout ça au Where else.
Les 3 variétés les plus représentées dans les processions étaient les crabes, les mille-pattes géants et les araignées de belles tailles.
Le pire étant les crabes qui faisaient un raffut peu commun en passant sur le lit de feuilles mortes (non balayées depuis 3 saisons) de notre charmante salle de bain à ciel ouvert, la ou on était sensé se laver avec des baquets d'eau croupie toute verte.
(J'ajoute que je ne suis en aucun cas une flippée des bêbêttes. Je tolère d'ordinaire sans problème la vue de toutes les petites bêtes du bon Dieu, même quant elles portent antennes, mandibules et carapaces, mais en apercevoir autant d'un coup dans la chambre me fut un chouia désagréable.)
Mais revenons à ma catégorie de touristes, pourquoi qu'ils s'extasieraient au Where Else ? me diraient vous. Mais parce ce que c'est " ECO-FRIENDLY " voyons !
Alors l'eco-friendly au Where else, on peut dire qu'on a su l'exploiter jusqu'au trognon.
Jamais vu un établissement faire autant de fric en fournissant si peu.
A ma connaissance, l'eco-friendly est un concept qui demande étude, travail et installations diverses. Au Where Else vous aurez des cabanes laissées a l'abandon, une ampoule qui clignote dedans et un fauteuil défoncé devant pour méditer sur votre sort. Ça, et rien de plus.
A mon sens 2 nuits est le maximum que vous puissiez infliger a vos nerfs avant qu'ils ne craquent. En raison surtout du manque de sommeil lié a la chasse aux bestiaux nocturne.
Moi j'ai tenu 3 et je sais ce qu'il m'en a coûté. En larmes sur ma plage de rêve !
à me traiter de triple cruche d'avoir payé la semaine d'avance et par transfert ainsi qu'on me l'avait demandé. Et surtout à me sentir tellement coupable vis à vis de mon mari qui le pauvre plongeait la journée avec des cernes au milieu des joues.

Lequel mari (le plus gentil des hommes) n'avait de cesse de m'apporter des mango steaky rice pour me consoler en me disant que
" je ne pouvais pas savoir ". Ah on avait l'air fins sur la plage de Klong Klong ce jour-là !

A côté de ça, au Where else, on trouve aussi le plus génial beach bar qu'on ai vu. Le Feeling bar.
Une déco hallucinante d'ingeniosite et d'esthetisme, des cocktails démoniaques, une ambiance à réveiller un mort, une musique variée et d'extreme qualité et surtout une equipe chaleureuse et vraiment tres "exotique" complètement scotchée entre ses 2 Dieux : Bob Marley et la cool attitude.
En résumé, je vendrais mon âme pour y retourner boire un mango mojito en écoutant de rares enregistrement de Billie Holiday, mais y séjourner est une punition dont vous me direz des nouvelles.

DSC00193



" Lanta just come ", juste en face du Where else, Klong Klong, 20 E/N

Tenu par un couple australo- thai. D'une propreté impeccable, flambant neuf et bien décoré. Un petit paradis a moins de 20 E/n. Le couple tient aussi une agence touristique excellemment bien tenu, fabrique les meilleurs expresso de Koh Lanta et vous offre en prime le spectacle des repas à la pipette du bébé écureuil orphelin qu'ils ont sauvé d'une mort certaine et dont il s'occupent avec amour.
Bébé qu'ils comptent bien réintroduire en forêt un jour.
Rob est une vraie mine d'or concernant tout ce qui peut vous simplifier la vie. Mem est un petit bout de femme dynamique et ultra gaie, qui n'a eu de cesse (malgré sa fin de grossesse éprouvante) de se plier en 4 pour nous faire plaisir. Vraiment THE bon pla.


Ao Bang :

"Long Beach Krabi Villas ", Long Beach à côté d'Hat Nopharat Tharat. 12 E/nuit.

Le même principe que le Where else. En sublime !!!
Des huttes en bambou ravissantes et confortables. Un accueil qui donne l'impression des l'arrivée qu'on vous attendait depuis 10 ans. Une employée a tout faire (et qui fait vraiment tout) qui se comporte comme une vraie maman. Une cuisine (égayée de quelques spécialités d'Issan) à tomber par terre a un prix rase-motte.
Une plage déserte interminable rien que pour vous (4 kms), des jolis pains de sucres çà et là dans l'eau. Et pour un peu d'animation le soir, les pêcheurs qui vous font traverser le canal un peu plus loin pour une somme ridicule jusqu'a Hat Nopharrat Tharat. De là, on peut se rendre en 10 mns de tuk tuk à Ao Nang.
Le Long beach est un rêve, il n'y a rien à dire de plus. En raison des paysages mais aussi en raison de la personne qui le tient. Elle a su imprégner les lieux de sa belle âme.


Railey :

" Sand sea Resort ", Railey West, 80 E/N
Un désastre !
Ce petit caprice nous aura coûté cher (mon cadeau d'anniversaire), ce qui est parait il un prix parfaitement normal pour Railey (Le paiement nous a été exige 6 mois à l'avance par transfert). Nous n'avions jamais payé autant pour un hôtel.

Dans ce resort calamiteux (Sand sea resort), certes situé sur la magnifique Railey West nous n'avions pas d'eau chaude, pas d'eau du tout d'ailleurs pour cause de compresseur en fin de route, on s'est donc lave à eau de mer à la plage avant de stocker les bouteilles d'eau minérale ! Pas internet, pas de serviettes, pas de chasse d'eau, mais par contre une vue imprenable sur des hordes de scandinaves invariablement bourrés du matin au soir. On est pas des habitués du luxe mais on a estimé qu'à 80 E la nuit, pouvoir se doucher n'était pas trop demandé.



Krabi :

Baan Iyara, 14 E/N
Un petit motel aux couleurs pastel. Aussi doux que le beau sourire de la petite mamie thaï qui le tient.
D'un calme olympien et à 10 mns à pieds de l'hyper centre.
Propre et très bien aménagé.
Je recommande franchement.

 

DSC01167

DSC01166